La langue et l'information

Zellig Harris Plus...

Les composés italiens actuels

Jan Radimsky Plus...

Prédicats, prédication, et structures prédicatives

Amr Ibrahim Plus...

Supports et prédicats non verbaux dans les langues du monde

Amr Ibrahim Plus...

Site de la Cellule de Recherche en Linguistique
Association savante à but non lucratif - 1 Boulevard de Strasbourg F-75010 Paris

Actualités

0

Dernières publications de la CRL

La CRL est heureuse de vous faire part de la parution en juillet 2014 de:

Innovations didactiques en français langue étrangère:
coordonné par Claire MARTINOT et Anne PEGAZ PAQUET

avec les contributions de:

Didier Bottineau, CNRS, MoDyCo, Université Paris Ouest Nanterre La Défense - Cristina Castellani, Université de Udine - Edna Castello, Université Paris-Est Créteil et Université Stendhal, Grenoble 3 - Marie-Mandarine Colle-Quesada, Université Toulouse II – Le Mirail - Johanna Gorecka, Université Adam Mickiewicz, Poznan - Djaouida Hamdani Kadri, Université du Québec à Montréal - Fryni Kakoyanni-Doa, Université de Chypre - Svetla Kaménova, Université Concordia (Montréal) - Greta Komur-Thilloy, Université de Haute-Alsace - Sofia Lahlou, Écoles primaires de Lavrion et Université Ouverte hellénique -Jean-Rémi Lapaire, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 - Marie-Claude Le Bot, Université Rennes 2 -Françoise Lucas, Université HAN, Nimègue - Olha Luste-Chaa, Université de Lorraine - Christiane Marque-Pucheu, Université Paris-Sorbonne - Ludmila Mešková, Université Matej Bel de Banská Bystrica - Marianna Missiou, collège de Rhodes -Monique Monville – Burston, Université de Chypre - Urszula Paprocka-Piotrowska, Université catholique de Lublin, Jean-Paul II - Anne Pégaz Paquet, Modyco CNRS-UMR 7114 - Argyro Proscolli, Université d’Athènes - Elisabeth Richard, Université Rennes 2 - Nathalie Spanghero-Gaillard, Université Toulouse II – Le Mirail - Isabelle Stabarin, Université de Trieste - Annie Terzian, Collège de Chandras, Sitia, Crète - Olga Théophanous, Université Toulouse II - Le Mirail - Bernadeta Wojciechowska & Weronika Wilczyńska, Université Adam Mickiewicz, Poznan.

Revenez bientôt sur cette page pour voir le sommaire complet !

Pour commander ce recueil, veuillez adresser un chèque de 30 euros (frais de port compris) à:

Madame Claire Martinot, trésorière de la CRL,
49, avenue de Condé,
94100 Saint-Maur-des-Fossés

ou effectuez un virement sur le compte de la CRL :

IBAN : FR23 2004 1000 0127 4847 3B02 035

BIC PSSTFRPPPAR

et signalez-le nous en mentionnant votre adresse postale :
cellulerecherchelinguistique@gmail.com


En juin 2014, la CRL a publié:

La langue, la voix, la parole
coordonné par Amr Helmy IBRAHIM

avec les contributions de :

Branka Zei Pollerman, Quand la prosodie précède le sens
Claire Pillot-Loiseau, Travail de la voix dans la langue : le cas de la prononciation du FLE
Malak Moustapha-Sabeur, L'enseignant de FLE utilise-t-il sa voix de manière pragmatique ? Etude de cas dans le cadre de la recherche sur l'agir vocal professoral
Philippe Martin, Processus neuronaux et contraintes de structuration prosodique
Erwann Pépiot, Voix et genre : un état de la question
Rosine Schautz, La voix, lieu commun de mémoire
Amr Helmy Ibrahim, Pourquoi la voix réunit-elle toutes les conditions de la prédication

Pour commander ce recueil, veuillez adresser un chèque de 20 euros (frais de port compris) à:

Madame Claire Martinot, trésorière de la CRL,
49, avenue de Condé,
94100 Saint-Maur-des-Fossés

ou effectuez un virement sur le compte de la CRL :

IBAN : FR23 2004 1000 0127 4847 3B02 035

BIC PSSTFRPPPAR

et signalez-le nous en mentionnant votre adresse postale :
cellulerecherchelinguistique@gmail.com


Publications précédentes des membres de la CRL

Amr Helmy IBRAHIM
Une mesure unifiée de la complexité linguistique : l'analyse matricielle définitoire
Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol.9, n°1,2013, 17-80

Claire MARTINOT
La complexité d'un phénomène linguistique est-elle toujours source de difficulté ? Cas de l'acquisition des relatives en langue première (français et allemand)
Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol.9, n°1,2013, 123-169

Les phénomènes complexes de la langue sont-ils complexes pour tous les enfants ?
A.N.A.E., n°124, Récits d'enfants et d'adolescents : développements typiques, atypiques, dysfonctionnements, 279-287,
.
Clara ROMERO
Comment le sens peut-il être complexe ? L’exemple des comparaisons d'intensité
Nouvelles perspectives en sciences sociales, vol.9, n°1,2013, 171-198

Acquisition de la complexité en français langue maternelle et étrangère
éd. Claire Martinot
Revue internationale de linguistique française, n° 66,
Travaux de linguistique, Duculot, 2013

Sommaire
Claire Martinot
Acquisition de la complexité en français langue maternelle et étrangère, 7-14
Claire Martinot
L'acquisition de la causalité est-elle comparable chez tous les enfants ? 15-52
Karine Duvignau, Camille Bregeon, Céline Garrigou, Thierry Maffre, Jean-Philippe Raynaud
Tâches et énoncés complexes chez l'enfant : Jugements sémantiques et flexibilité dans le développement typique et le syndrome d'Asperger , 53-72
Patrizia Giuliano
Comparaison de phénomènes complexes en italien et en français chez des adolescents bilingues et monolingues : focus sur le texte narratif, 73-96
Monique Monville-Burston
Complexité et transfert dans l'acquisition du français langue étrangère : le cas des apprenants chypriotes du FLE, 97-134
Sonia Gerolimich
Apprenants italophones aux prises avec le système de la détermination, de la passivation et de l'ordre des mots du français. Est-ce un problème de complexité ?, 135-162


La complexité en langue et son acquisition
éds. Urszula Paprocka-Piotrowska, Claire Martinot, Sonia Gerolimich
Towarzystwo Naukowe KUL & Katolicki Uniwersytet Lubelski Jana Pawla II, 2012, 396 pages

Avec les contributions de :
Hanne-Leth Andersen; Eva Havu & Michel Pierrard; Amr H.Ibrahim; Naoyo Furukawa; Dominique Klingler; Dorota Sikora; Agnieszka K. Kaliska; Claire Martinot, Sonia Gerolimich, Tomislava Bosnjak-Botica & Elena Tutunjiu; Monique Monville-Burston; Cristina Castellani & Isabelle Stabarin; Aurélie Welcome; Michel Pierrard & Alex Housen; Pascale Leclecq; Alain Thomas; Martin Howard; Marie-Christine Jamet; Laurence Rouanne.
0

Colloque international : L'héritage de Zellig Sabbetaï HARRIS, 20-21-22 juin 2014, DUINO (ITALIE)


Compte-rendu du Colloque



L’objectif de ce colloque était de dresser un état des lieux sur l’héritage de Zellig Harris : dans quelle mesure les chercheurs d’aujourd’hui appliquent-ils les principes les plus importants des grammaires de Harris ? A quelle grammaire ou à quelle période ses héritiers se réfèrent-ils principalement (cf. Introduction à La langue et l’information, rédigée par Amr H.Ibrahim, 2007 : 3-20) ?

L’objectif a été atteint et même dépassé puisque les communications présentées ont montré que les grammaires de Harris proposent à la fois (1) une description du fonctionnement général des langues, (2) une description de phénomènes locaux dans des langues diverses et (3) des outils méthodologiques que l’on peut compléter, étendre ou même renouveler.

(1) La théorie harrissienne propose une description générale du fonctionnement des langues à partir d’un point de vue et d’une méthodologie :
(1.1) Relations entre les phrases de base et les phrases réduites
- Recours à la théorie des graphes pour la représentation de ces ensembles de phrases (De Bueriis & Langella)
- Recherche de la source des expressions formulaires (Marque-Pucheu) ; explication des ellipses syntaxiques (Daladier)
- Recherche des critères de complexification entre les phrases de base et les phrases réduites qui correspondent au processus acquisitionnel dans la langue maternelle (Martinot, Bosnjak-Botica, Gerolimich, Castellani)

(1.2) La métalangue est dans la langue
- Construction de Matrices Analytiques Définitoires (MAD) à partir de toutes les procédures de restructuration possibles dans une langue pour rendre compte de la construction particulière du sens dans chaque langue (Ibrahim)

(1.3) Relation entre opérateurs et arguments envisagée de plusieurs manières
- Sous l’angle de l’appropriation (Ibrahim) et de la portée variable de mots sur d’autres mots (Daladier)
- De façon différentielle (Elia, Monteleone, D’Agostino, Guglielmo, Langella, Villari)
- De façon abstraite (Desclés) puisque les opérateurs ont une fonction purement syntaxique et sont indépendants des domaines. L’auteur situe donc la conception des opérateurs de Harris dans une optique mathématique et logique plus large.

(2) La théorie harrissienne propose une description de phénomènes locaux dans des langues diverses :
- Verbes supports en éwé (Chachu)
- Prépositions en français (Leeman, Mekannez)
- Compositions de mots dans la langue générale et dans les sous-langages en français (Conenna & Vecchiato)
- Emplois de c’est et traductions en italien (Bramati)
- Comportement morphosyntaxique des noms de parties du corps en portugais (Markov & Baptista)

(3) Tous les exposés, à leur manière, puisent dans Harris leurs outils méthodologiques et ouvrent des perspectives plus ou moins prévues :
- Nevin interroge l’assise perceptuelle de l’information
- G.Gross utilise les paraphrases et les restructurations pour montrer que la finalité ne doit pas être analysée selon les catégories traditionnelles. Il remet également en cause le statut de prédicat premier attaché généralement aux principales et montre que les subordonnants peuvent être prédicatifs
- Ibrahim propose une explication au phénomène de synonymie
- Martinot, Bosnjak-Botica, Gerolimich & Castellani proposent une nouvelle explication acquisitionnelle en donnant à l’outil transformationnel élargi à différentes procédures de reformulation un rôle central dans l’acquisition
- Daladier avance une nouvelle hypothèse aux changements diachroniques, vus non pas comme une complexification continue, mais comme des sortes de restructurations morphologiques utilisant différents formes de réductions de redondance.

Enfin, nous avons eu l’immense privilège, grâce aux recherches - dans tous les sens du terme - de Takuya Nakamura, de découvrir une partie de la correspondance entre Zellig Harris et Maurice Gross. Il semblerait que Harris ait eu l’intuition de présenter l’analyse syntaxique sous forme de tables.


La CRL envisage de lancer dans les jours qui viennent un appel à publication.

Nous avons écouté 15 communications et 6 conférences, principalement en français mais aussi en italien et en anglais.
Ce colloque, organisé et en partie financé par la CRL, a été subventionné par l’Ecole Doctorale 5 « Concepts et langage », l’Equipe d’accueil 4509 Sens Textes Informatique Histoire et le Conseil Scientifique de l’Université Paris-Sorbonne. Enfin, l’Université de Udine a accordé une aide matérielle ponctuelle.
La participation des membres de la CRL a été importante puisque 12 de ses membres ont participé à la manifestation dont 8 communicants.
Enfin, ce colloque n’aurait pas pu avoir lieu sans l’accueil parfait du Collegio del Mondo dell’Adriatico O.N.L.U.S, sans son organisation logistique gracieusement offerte et la présence de son personnel à notre entière disposition. Merci enfin aux trois étudiants dont l’efficacité a permis aux trois organisatrices d’être présentes et attentives à toutes les communications.

Compte-rendu rédigé par Claire Martinot, relu par Christiane Marque-Pucheu, Amr H. Ibrahim et Sonia Gerolimich.


§§§

Conférenciers:

Anne Daladier, CNRS, De la fin des grammaires générales finitistes à une piste pour une typologie inductive
Annibale Elia, Université de Salerne : De la notion harrissienne de transformation, d’opérateur et d’argument au Lexique-Grammaire grossien : le cas de l’italien.
Gaston Gross, Université Paris XIII : Relire les Notes du cours de syntaxe.
Amr H. Ibrahim, Université de Franche-Comté et de Paris-Sorbonne : Ce que les matrices analytiques définitoires doivent à Zellig Sabbetaï Harris.
Christiane Marque-Pucheu, U. Paris-Sorbonne, Les opérations de réduction dans les expressions formulaires.
Bruce E. Nevin, Cisco Systems Inc : The map and the territory

Comité scientifique

Jorge Baptista, U. do Algarve (Faro)
Emilio D’Agostino, U. de Salerno
Anne Daladier, LACITO, CNRS
Giustino De Bueriis, U. De Salerno
Michele De Gioia, U. de Padova
Franz Günthner, Ludwig-Maximilian-Universität (Munich)
Danielle Leeman, U. Paris Ouest Nanterre La défense
Takuya Nakamura, U. Marne-la-Vallée
Morris Salkoff, U. Paris Diderot

Programme du colloque

Adresse de messagerie du colloque : Duino14@gmail.com
Le site de la CRL : www.cereli.fr/evenements est à consulter régulièrement pour toute information ultérieure.

§§§

L’héritage de Zellig Sabbetai HARRIS

Texte de l'appel


Peu de linguistes ont à ce point marqué et transformé leur discipline tout en restant aussi méconnus dans la plupart des cursus de sciences du langage, du moins en Europe. Les travaux de Harris couvrent la seconde moitié du 20e siècle (1946-1991) mais surtout ont jalonné, par deux fois au moins, l’évolution de la discipline linguistique.

Methods in Structural Linguistics (1951) constitue « la synthèse la plus complète et une sorte de référence absolue de la méthodologie de l’analyse distributionnelle » écrit Ibrahim (2007 : 5) dans l’introduction qu’il consacre à la traduction française de l’avant-dernière publication de Harris, Language and Information (1988). « Methods marque le couronnement d’une époque sans laquelle il n’y aurait pas aujourd’hui de description linguistique digne de ce nom » (ibid.).

Le second jalon correspond à l’un des apports les plus originaux de Harris du fait qu’il ne concerne plus seulement le fonctionnement des phrases mais aussi le fonctionnement de discours entiers (Harris, 1952a-b). Ce second jalon est paradoxalement le moins (bien) connu de la linguistique actuelle. La mise en évidence de classes d’équivalences conduit Harris à postuler, pour la première fois dans l’histoire de la linguistique mondiale, l’existence de relations transformationnelles entre phrases puis à reconsidérer le statut des séquences syntaxiques de base : seules les phrases élémentaires sont constituées de mots (arguments et opérateurs de niveau 0), tandis que l’immense majorité des productions linguistiques, en langue naturelle comme dans les langues de spécialité, résultent de phrases constituées de phrases (Harris, 1964a-b).

Dans la logique transformationnelle, Harris (1969) proposera deux classes distinctes d’équivalence : d’une part, les équivalences qui décrivent un énoncé (report) et d’autre part les équivalences de même statut descriptif (paraphrase). Certains de ses disciples comme Peter Matthews, ont considéré qu’il y avait une nouvelle rupture épistémologique dans l’idée que « tous les opérateurs, quel que soit l’ensemble auquel ils appartiennent ou leur position, et qui ont des contraintes d’arguments données, ont une transformée synonyme dans un ensemble moins contraint de ces opérateurs » (Harris, 1976 : 16). Cette idée s’appuie sur l’un des mécanismes fondamentaux de la construction du sens par la langue selon la conception harrissienne : la redondance, qui permet les réductions et les équivalences.

Pour terminer ce rappel des principaux apports de Harris, il faut signaler deux prises de position qui sont, à ce jour encore, révolutionnaires. La première prise de position donne au linguiste le moyen de décrire le fonctionnement de la langue sans avoir recours à un métalangage. Le degré de redondance ou de prévisibilité d’une occurrence par rapport à l’aléatoire rend compte du fonctionnement de la langue, autrement dit de la façon avec laquelle les formes linguistiques construisent le sens. La seconde prise de position concerne la notion de complexité syntaxique. Harris a postulé – et de notre point de vue démontré – que « la complexité notoire de la grammaire dont la majeure partie est créée par les réductions, n’est pas due à la complexité de l’information et n’est pas nécessaire à l’information » (Harris, 1988, trad. 2007 : 45). C’est une autre façon de distinguer radicalement le fonctionnement d’une langue des contraintes référentielles mais aussi de distinguer le fonctionnement linguistique de la recherche de lois cognitives ou logiques supposées sous-jacentes au langage (Daladier, 1990 : 58-59).

Harris a formé, accueilli et inspiré de nombreux linguistes, qui à leur tour, ont fait école dans de nombreux pays. Pourtant la richesse de son apport théorique et méthodologique est loin d’être épuisée. Ceux qui se reconnaissent comme ses héritiers, y compris dans le domaine de la linguistique de l’acquisition, ont privilégié, le plus souvent, tel ou tel aspect de sa théorie. Ce colloque voudrait rassembler tous ceux qui, directement ou indirectement, puisent dans l’œuvre de Harris l’inspiration qui guide leurs recherches.

Références (pour des références plus complètes se reporter à Ibrahim, 2007 : 24-25-26, et pour l’ensemble de la bibliographie de Harris, à Koerner, 2002 : 305-316)

Daladier, Anne (éd.). 1990. Les grammaires de Harris et leurs questions, Langages 99.
Harris, Zellig Sabbetaï.1951. Methods in structural linguistics. Chicago : University of Chicago Press.
Harris, Zellig Sabbetaï. 1952a. Discourse Analysis, Language 28, n°1, 1-30 [313-48 in Papers in Structural and Transformational Linguistics, 1970, Dordrecht/New York : D.Reidel Publishing Company/Humanities Pres], [traduction française par Françoise Dubois-Charlier, Langages 13, 1969, 8-45]
Harris, Zellig Sabbetaï. 1952b. Discourse Analysis : A Sample Text, Language 28, n°4, 474-94 [349-72 in Papers]
Harris, Zellig Sabbetaï. 1964a. Transformations in Linguistic Structure. Proceedings of the American Philosophical Society 108, n°5, 418-22 [472-81 in Papers]
Harris, Zellig Sabbetaï. 1964b. The Elementary Transformations, Excerpts from Transformations and Discourse Analysis Papers 54, [482-532 in Papers]
Harris, Zellig Sabbetaï. 1969. The two Systems of Grammar: Report and Paraphrase, Transformations and Discourse Analysis Papers 79 [612-92 in Papers]
Harris, Zellig Sabbetaï. 1976. Notes du cours de syntaxe, traduction française par Maurice Gross, Paris : Le Seuil.
Harris, Zellig Sabbetaï, 1988. Language and Information, New York : Columbia University Press, traduction italienne 1995 par Maurizio Martinelli Linguaggio e informazione, Milano : Adelphi.
Harris, Zellig Sabbetaï. 1988. Language and Information, New York : Columbia University Press, traduction française 2007 par Amr Helmy Ibrahim et Claire Martinot, Paris: CRL.
Ibrahim, Amr, Helmy, 2007. Introduction, La langue et l’information, Paris : CRL.
Koerner, E.F.K. 2002. Zellig Sabbettai Harris – A comprehensive bibliography of his writings, 1932-2002, in Bruce E. Nevin, The Legacy of Zellig Harris, Language and Information into the 21st century, 305-316.
Matthews, Peter. 1992. Zellig Sabbetaï Harris, http://www.dmi.columbia.edu/zellig/ZSH-Matthews.htm paru dans Language 75.1 1999, 112-119.
Nevin, Bruce E. 2002. (ed.) The Legacy of Zellig Harris, Language and Information into the 21st century, vol. 1: Philosophy of science, syntax and semantics, John Benjamins Publishing Company, Amsterdam/Philadelphia.
Nevin, Bruce E. & Johnson, Stephen M. 2002. (eds.) The Legacy of Zellig Harris, Language and Information into the 21st century, vol. 2 : Mathematics and computability of language, John Benjamins Publishing Company, Amsterdam/Philadelphia.

§§§

0

Publication : Méthode de français - Connaître Faire Changer - C2 écrit, Hélène Mitsika

En attendant la publication des communications issues du colloque IDFLE, la CRL a le grand honneur d'annoncer la publication de cette nouvelle méthode de français, qui allie un choix de textes particulièrement intéressants, des activités ayant pour objectif la maîtrise de la complexité linguistique et des photos et illustrations d'un très grand art.
Remercions aussi Françoise Lucas, qui après avoir participé au colloque IDFLE (organisé par H. Mitsika, A.Pégaz et C.Martinot) est devenue membre de la CRL et a autorisé la reproduction d'une de ses photographies en première de couverture.

Pour commander cette méthode qui illustre comment on peut innover en FLE :

Librairie électronique d'Athènes
60, rue Sina
106 72, Athènes
Tél : 21 10 12 05 47, 21 10 12 15 48
info@lea-books.gr
www.lea-books.gr
Pages:123